Fin d’automne à Richmond Park

Rien de tel qu’une belle balade vivifiante dans ce beau parc pour se remettre les idées en place un lendemain de fête.  Jamais je n’avais vu autant de cerfs et/ou de daims que ce dimanche à Richmond. Dans la lumière rasante de fin d’automne, c’était un très beau spectacle.

J’aime arriver à Richmond par le Tube ou l’overground et traverser le joli centre-ville ou bien en bus, descendre le long de la Tamise et monter sur la colline pour profiter de la vue.

Dans le parc, les endroits que l’on préfère sont les lacs, la Isabella Plantation (je recommande les derniers week-ends d’avril pour la sublime floraison des azalées), le coin de Pembroke Lodge et Poet’s corner avec la longue-vue qui permet de voir jusqu’à la cathédrale St Paul, et bien sûr un peu partout, ces grandes étendues de hautes herbes où on croise des cerfs. A moins que ce ne soit des daims, ou un peu des deux. Pour une fille qui a passé sa jeunesse dans la forêt de Rambouillet, je m’y connais assez peu en cerfs ! Au moins en anglais, on parle de « deers », comme ça c’est plus simple. (Si on veut préciser red deer, c’est le cerf et fallow deer le daim, voilà pour la leçon de zoologie linguistique du jour).

Publicités

La campagne à Londres (2)

Nous nous étions promis de retourner à Richmond Park au printemps.

C’est chose faite et je ne le regrette pas.

La plantation Isabella est tout simplement magnifique à cette saison (fin avril début mai). Voir toutes ces azalées en fleurs, cette débauche de couleurs et de parfums est un éblouissement. J’avais envie de pousser des petits cris « regardez comme c’est beau » pour être sûre que tout le monde appréciait comme il se doit cet endroit féérique.

Par ailleurs, le parc, dans lequel il est fréquent de croiser des cerfs (ou des daims, à vrai dire je ne connais pas la différence, ce qui est honteux pour une Rambolitaine !), est immense donc on peut facilement prévoir d’y passer la journée.

Arbres aux troncs noueux dignes de la forêt de Winnie l’Ourson, petits étangs, vues sur Londres ou la Tamise, ou tout simplement étendues sauvages, c’est un endroit où il fait bon respirer le week-end.

Des infos ici