Patinage à Hampton Court

Nous aimons bien essayer chaque année une patinoire éphémère dans un lieu différent à Londres.

Le Natural History Museum, la Somerset House en 2011 et 2012 et cette année le château de Hampton Court, un endroit sublime dont je m’étonne qu’il ne soit pas plus connu en dehors de l’Angleterre. Je recommande vivement la visite du château et des jardins.

C’est sympa le patin à glace comme activité familiale. Je regrette juste l’époque où mes filles pouvaient louer des pingouins qu’on pousse comme un déambulateur et sur lesquels je pouvais m’appuyer discrètement sous couvert de veiller sur mes blondinettes. Maintenant je suis obligée, après un temps de concentration agrippée au bord de la patinoire (c’est important de se concentrer, de méditer un peu avant de se lancer je trouve), de leur prendre la main, ce qui constitue le Level 2 par rapport au pingouin, vous serez d’accord avec moi. Il arrive même dans des circonstances extrêmes, chute de la blondinette, obstacle impossible à éviter, vitesse devenant trop vertigineuse à mon goût, d’être obligée de lâcher la main de ma fillette. Croyez-moi, ce n’est pas de gaieté de coeur. J’avance alors quelques mètres seule, et en espérant, la peur au ventre, que je n’aurai pas besoin de freiner. Après un tour, j’ai l’impression d’avoir accompli un exploit. Il est temps de faire une pause et d’aller récupérer mon appareil photo au vestiaire pour immortaliser tout ça.

patinage

blondinettes sur glace

Hampton CourtP1080154

Ensuite, il est temps d’aller se réchauffer à l’intérieur du château auprès du feu qui brûle dans la grande cheminée… et de songer au déjeuner car après tant d’exercice, Antoine semble avoir faim, si on en juge par la manière dont il couve du regard ces rosbifs en plastique.

cuisines Tudor

 

Publicités

Un dimanche printanier à Hampton Court

Quand le soleil brille, ici, la fébrilité gagne. On se sent investi d’une mission : vite, vite, en profiter au maximum sous peine de le regretter amèrement pendant les jours qui suivront…

Dimanche dernier, la mission a été fort bien accomplie avec la visite de Hampton Court Palace, un palais (ou plutôt deux palais, l’un de style Tudor et l’autre XVIIè qui n’est pas sans évoquer Versailles), et des jardins superbes.

Ce palais a été habité par le peu sympathique Henry VIII (aka Barbe Bleue) qui est tout de même venu à bout de six épouses dont la célèbre Anne de Boleyn. Encore un à qui le pouvoir est complètement monté à la tête…

La  reconstitution des cuisines est très agréable, avec feu de cheminée, vrais légumes, odeurs de bouillon en train de cuire et explication très vivante dans les audio-guides. (Passionnant même pour les enfants, à partir de 5-6 ans). On peut même emprunter des costumes pour la visite, afin de se sentir encore plus dans l’ambiance.

Dans les appartements de Henry VIII, avec une vue pas désagréable.
petite cheminée sans prétention...

Dans la cour intérieure, une fontaine qu’on remplissait de vin pour les fêtes !

Les jardins sont absolument magnifiques, aussi bien la partie « wilderness », aux pelouses tapissées de jonquilles, que la partie plus formelle des jardins à la française

J’allais oublier la cerise sur le gâteau : d’avril à octobre, on peut arriver à Hampton Court en bateau par la Tamise. Sans doute un peu long depuis Westminster (3h30 !), mais on peut aussi prendre le bateau à Kew Gardens, Richmond ou Kingston. Infos ici.

Bon plan : si vous comptez visiter Hampton Court plus d’une fois dans l’année, ou bien la Tour de Londres, ou encore tout simplement l’un plus l’autre, il est intéressant de devenir membre des Historic Royal Palaces qui comprennent les deux sus-nommés ainsi que Banqueting House, Kew Palace et Kensington Palace. Le statut de membre vous donne droit à un accès illimité pour un an dans toutes ces demeures royales et quelques événements exclusifs. Cela coûte 41 £ pour un adulte, 65 £ pour un couple et 80 £ pour une famille de deux adultes et jusqu’à 6 enfants. Pour nous en deux visites, c’était déjà rentabilisé.Toutes les infos ici.