Retour au pays natal

La vue du cap d'Antibes

 

Cela devait arriver, ça traînait, ça m’obsédait, c’était prévu mais incertain, voilà que ça se précise très sérieusement : on rentre en France cet été. Pour de bon. C’est sans doute en partie à cause de ça que je n’ai pas beaucoup alimenté ce blog récemment. J’ai aussi été bien occupée ces dernières semaines.

Il m’a fallu quelques mois pour me faire à l’idée mais maintenant, ça y est, je suis prête. je n’ai pas de regret parce qu’on a énormément profité de notre vie ici, sillonné Londres et la campagne anglaise, les musées et les parcs, les collines verdoyantes et les jardins du National Trust, testé pubs et restos et surtout fait plein de belles rencontres. Accessoirement, les filles sont devenues bilingues au passage et si ça me parait tout naturel aujourd’hui, c’était quand même le but de l’aventure.

Pourquoi cette décision alors qu’on a une vie très agréable ici et plein d’amis ? Eh bien tout simplement parce que la vie à Londres est beaucoup trop chère pour nous et qu’on n’arrive plus à suivre, c’est aussi bête que ça. Un exemple, ma propriétaire vend notre appartement à un prix qui est le double de notre budget pour acheter. Si nous voulions rester ici, il faudrait partir loin de Londres, changer les filles d’école, tout ça pour être dans un endroit moins sympa, quel intérêt si on peut tout aussi bien rentrer en France dans une belle région (peuplée d’Anglais !)  Si je vous dis tout cela très simplement, sans idéaliser la situation, c’est parce que je reçois pas mal de mails de Français qui ont envie de venir en Angleterre, et que j’ai parfois l’impression de donner une vision trop idyllique de notre vie ici.

Qu’en pensent les filles ? La première réaction de Cadette a été : « If we’re moving back to France, I’m gonna kill myself » (note de la traductrice : pas ravie, la fillette). Mais elle s’y fait peu à peu, et je vais tout faire pour garder le contact avec ses copines d’ici, en prévoyant certainement de revenir une semaine dès la Toussaint, afin que les adieux en juillet ne soient pas trop durs. Je sais bien qu’une fois en France, tout ira bien, elle s’adaptera mais ce sont plutôt les mois avant le déménagement que je redoutais ; finalement j’ai l’impression qu’elle a déjà accepté et qu’elle profite de la vie ici sans se poser trop de questions. En gros, ma fille de 9 ans est plus mûre que moi.

Celle de 11 ans m’a dépassée depuis longtemps en maturité, ça c’est clair. Pour elle, c’est plus facile puisqu’elle a fini le primaire et que toutes ses copines se dispersent dans différents collèges.  L’argument massue qui l’a convaincue est la perspective d’avoir sa propre chambre en France.

On va où ? On revient dans la région d’Antibes puisqu’Antoine va sans doute (rien n’est signé mais on fait comme si…) reprendre un poste à Sophia-Antipolis. Idéalement, j’aimerais Valbonne où il y a plein d’Anglais et des écoles bilingues. Ah les écoles bilingues, ça mérite au moins un autre billet entier…

Je n’abandonne pas le blog, je vais continuer à parler de nos balades ici jusqu’en juillet et puis je vais avoir plein de choses à vous raconter sur les préparatifs de retour et la réadaptation en France… A suivre…

28 réflexions au sujet de « Retour au pays natal »

  1. Le premier blog que j’ai « rencontré » parlant de Londres est le tien. (la famille Ricoré qui s’installe dans le smog) J’ai donc une petite affection particulière. Je suis certaine que tu vas nous balader dans ton pays natal avec autant belles choses à découvrir que tu le fait pour Londres. Bon courage pour les préparatifs.

    1. Une des premieres blogueuses que j’ai rencontrée à Londres. C’est Fabienne qui nous a permis de croiser nos chemins IRL. On a partagé sur nos blogs ces 4 dernieres années – des moments clefs de la petite enfance de nos têtes blondes – toutes nos découvertes de Londres et d’ailleurs. Nos enfants se comprennent quand ils parlent franglais, j’espere qu’ils auront encore beaucoup à partager…et nous aussi…

      1. Bien sûr Claire, encore plein de choses à partager ! Tu ne vas pas me faire pleurer tout de suite, j’ai encore 4 mois et quelques et je vais en profiter !

  2. Ahhh ce ne sont pas les mois les plus faciles et sereins qui s’annoncent, mais comme tu dis il fallait bien que ça arrive un jour! Je me souviens de toutes mes « dernières fois » avant de quitter Bristol après 6 ans de vie là-bas, c’était à chaque fois un déchirement! Je me disais que j’y retournerais après, pour revoir mes copines etc…mais je n’y suis retournée qu’une fois en 2 ans et demi (j’ai un peu honte, mais on ne fait pas toujours ce qu’on veut)! Je te souhaite bon courage pour les préparatifs et le déménagement, et profite bien encore quelques temps de la vie anglaise!😉

    1. Oui, tu as raison, je commence à égrener mentalement toutes mes « dernières fois »… ce ne sera pas si facile pour nous non plus de revenir mais je vais le faire au moins une fois dans peu de temps pour mes filles et qui sait, je me verrais bien de temps en temps venir passer l’été en Cornouailles ou dans le Lake District, pour fuir le soleil de la côte d’Azur…

  3. Bonjour Delphine,
    Je vous avais contacté il y a un an peut être, en vous posant des questions sur votre vie en Angleterre car nous avions pour projet de nous y installer. Voilà maintenant 7 mois que nous habitons le Medway (Kent) et je n’ai toujours pas pris le temps de vous écrire à nouveau. Grâce à vous, mes angoisses et mes appréhensions avaient été amoindries, votre blog a été une belle découverte pour moi (et reste encore une source d’inspiration pour de futures promenades avec les enfants lorsque les jours seront meilleurs). Mais je comprends vos motivations pour un retour en France où vous pourrez acheter une belle maison pour le prix d’une petite et vilaine ici (comme il y en a beaucoup!!!!).
    Je vous écrirais en mp, en attendant, bon préparatifs de retour et profitez bien des derniers mois!
    Carole

  4. Le drame de l’expat: voir partir les copains.
    J’espère que le retour se passera en douceur. En attendant plein de fêtes et de pots au pub nous attendent avec la joyeuse bande de blogueuses, n’est-ce pas Claire😉

  5. Une page se tourne mais une bien belle s’ouvre pour toi et ta famille. Alors profitez vie de vos derniers mois et de l’arrivée du printemps et j’espère pleins de beaux articles pour nous faire découvrir le sud😉

  6. C’est bien aussi, la vie en France. Différent, mais bien. Le tout est d’apprécier la vie que l’on quitte et celle que l’on va « re » construire.
    Bon retour donc !

    A.

  7. C’est triste que vous partiez! Mais je sens dans ton texte que tu es de plus en plus sereine sur ce départ et tu m’en vois ravie! A vous le beau temps, les marchés plein de beaux fruits/ légumes (ca me manque ca:) et puis s’il y a plein d’anglais ds la région, ce sera parfait!
    En attendant essayons de profiter de ces quelques mois pour se croiser!
    Gros bisous xx

  8. Bonjour Delphine, je viens juste de m’abonner à ton blog …on vient de prendre nous aussi la décision de quitter Londres dans un an…alors que l’on y est TRES bien car c’est TROP cher ! Après un temps d’adaptation, je suis certaine que la Méditerranée séduira ta cadette (on vient de Marseille !). Au plaisir de te suivre…Au fait, j’ai un blog sur special needs kids où des infos utiles pourront aider celles qui arrivent avec un enfant portant un handicap…voir unefilleextraordinaire-over-blog.com ; EmLondonxx

  9. On a quitté San Francisco pour les mêmes raisons. My OH est anglais et la vie à Londres demandait trop de compromis surtout pour l’école. Je lui ai dit de tester Paris. La vie est bien moins chère quand on a vécu dans des villes aussi chères. Pour le moment, loulou est dans une école publique non bilingue ( maternelle ) mais plus de la moitié des enfants de son école sont bilingues. Il parle toujours l’Anglais parce que c’est ce qu’on parle à la maison. En CP, il ira à l’école bilingue . Chéri a failli tomber de sa chaise lorsqu’il a su que le privé ici coûtait à l’année ce que ça nous aurait coûté à LDN ou SF… Et puis d’ici, on est à 2h30 de Londres qui a été une belle découverte pour loulou. On y va à chaque vacances scolaires.
    Bon retour ^_^
    Ally

  10. Hello, moi c’est Ann’so, je vis sur Nice depuis presque 2 ans, nous sommes arrivés aprés 10 ans à Barcelone…. Mon fils est à l’école bi-lingue le Pain d’Epice, elle est super !!! Si tu as besoin d’infos ou conseils n’hésites pas !
    En attendant nous on arrive à Londres une semaine pour les vacances… merci à ton blog pour ses conseils.
    WELCOME BACK !

    1. Merci Ann’So, je connais un peu le Pain d’Epice, mes filles allaient au « mini-club » en anglais le mercredi au Pain de Sucre à Cagnes sur Mer quand elles étaient toutes petites. C’est drôle c’est quelque chose que j’avais presque oublié et qui a sûrement compté dans leur adaptation rapide à Londres. Merci pour ton message, je te ferai signe au cas où. Et bonnes vacances à Londres !

  11. Welcome back Delphine et  » bon vent » à vous quatre dans votre nouvelle vie, nul doute que vos fille sauront garder cette avance sur les langues, un enrichissement que d’avoir vécu cette expérience, c’est vrai que de loin nous idéalisons un peu la vie au royaume uni en venant de temps en temps même si c’est plusieurs fois par an, cela reste pour le plaisir et quand on est confronté à la vie de tous les jours et aux prix de l’immobilier à Londres c’est sûrement moins idyllique… J’espère bien vous lire de nouveau de temps en temps et admirer vos belles photos… Bon emménagement dans cette belle région de France ou vous gagnerez une météo plus clémente! Catherine pour Dhelicat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s