Balade dans l’arrière-pays niçois

Nous voilà revenus de nos vacances dans le Sud, avec une belle provision de soleil.

Nous avons pu voir plein d’amis, fêter Halloween dignement avec des Anglais (!), manger de la socca sur le marché, flâner sur le port et dans la vieille ville d’Antibes et revoir plein de lieux qui nous tiennent à coeur.

Nous avons notamment fait cette randonnée dans l’arrière-pays niçois, entre les deux villages perchés de Peillon et Peille. Nous l’avons déjà faite pas mal de fois mais elle est très agréable, tellement typique de cette région. On part du village de Peillon puis on remonte un petit vallon avec plein d’oliviers en restanques, avant de monter sur une colline et de redescendre sur Peille, village perché à 630m qui fut une ville médiévale importante (Monaco dépendait à l’époque de cette cité consulaire) et a conservé beaucoup de charme avec ses places, ses fontaines et ses ruelles. Assez peu touristique à ma connaissance, mais on y trouve cafés et restos. Pour les sportifs, on peut aussi y faire une via ferrata, très belle et assez difficile.

Entre les oliviers, le village perché de Peillon

On s’éloigne peu à peu du village, à travers les oliviers, en passant à côté de falaises qui font le bonheur des grimpeurs.

Oliviers et rocaille
Vue sur le village perché depuis le vallon

Pause pique-nique devant une chapelle abandonnée, avec vue sur les sommets enneigés au loin.

Puis on redescend par la forêt et on remonte sur le village de Peille. Il faut de bonnes chaussures car certains passages parmi les éboulis sont difficiles.

A Peille en avril 2009
Une pause au bord de la fontaine

Et puis on repart dans l’autre sens pour revenir à Peillon.

retour sur Peillon au soleil couchant
J’ai couru pour avoir les derniers rayons de soleil sur Peillon !

La promenade est un aller-retour, il faut compter au minimum 4h, plutôt 6h en comptant pauses et petit tour dans les villages. Un peu fatigant mais ça en vaut la peine !

Publicités