Des coquelicots pour se souvenir

En Angleterre, le symbole du souvenir des morts à la guerre est le poppy, le coquelicot. On l’arbore à la boutonnière au début du mois de novembre en souvenir des morts de tous les conflits.  Cette année on parle beaucoup de la guerre à l’école à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre et les enfants ont dessiné des champs de coquelicots.

Ce beau symbole est particulièrement bien mis en valeur dans une oeuvre de grande envergure installée depuis quelques mois à la Tour de Londres : « Blood swept lands and seas of red » (Pays inondés par le sang et océans de rouge) par l’artiste Paul Cummins. Il s’agit de plus de 888 246 coquelicots en céramique, un pour chaque soldat de Grande-Bretagne et du Commonwealth mort lors de cette guerre. Le résultat est grandiose et émouvant.

Tower poppies

Le poème dont est tiré le titre de l’oeuvre a été écrit par un soldat anonyme :

Blood Swept Lands and Seas of Red

The blood swept lands and seas of red,
Where angels dare to tread.
As God cried a tear of pain as the angels fell,
Again and again.
As the tears of mine fell to the ground
To sleep with the flowers of red
As any be dead
My children see and work through fields of my
Own with corn and wheat,
Blessed by love so far from pain of my resting
Fields so far from my love.
It be time to put my hand up and end this pain
Of living hell. to see the people around me
Fall someone angel as the mist falls around
And the rain so thick with black thunder I hear
Over the clouds, to sleep forever and kiss
The flower of my people gone before time
To sleep and cry no more
I put my hand up and see the land of red,
This is my time to go over,
I may not come back
So sleep, kiss the boys for me

J’ai vu l’installation de haut en septembre, sans la visiter, mais maintenant c’est presque impossible à cause de la foule. La station de Tube a dû être fermée à cause de l’affluence ! Tous les coquelicots ont été vendus ( £25) au profit de différentes associations. (Coming Home, Combat Stress, SSAFA, Help for Heroes, The British Legion and Cobseo, The Confederation of Service Charities)

Pour en savoir plus, allez voir sur le blog de  Claire qui a eu le privilège de participer à l’installation des coquelicots.

Une vidéo qui explique la fabrication des coquelicots en céramique par des bénévoles. Chacun est fabriqué à la main et donc unique :

Une autre sur le site de la BBC qui montre l’installation presque complète. Impressionnant !

11 réflexions au sujet de « Des coquelicots pour se souvenir »

  1. Je suis très sensible comme toi à cette façon de rendre le souvenir « pédagogue » chaque année. Pas de jour férié ici mais un vrai travail sur le passé. Et la Tower of London est fantastique ainsi. Tous les poppies en céramique ont été vendus individuellement et seront envoyés ensuite aux acheteurs. belle initiative.

    1. Oui ça y est, tous les poppies sont vendus ! Mes filles ont eu une WW1 assembly hier et le fait d’apprendre des chansons de l’époque, de jouer des scènes, nourrit la réflexion sur la guerre, le passé, le souvenir.

  2. Joli « display » comme d’habitude. Une belle initiative qui touche beaucoup de monde à en voir la foule autour de Tower Bridge…
    J’aime beaucoup ta vue des Poppies avec le pont derrière !

      1. Il n’est pas tres intéressant, c’était juste que j’avais eu des mails m’accusant d’être militariste! Ca m’avait choqué. Comme toi, je trouve ca tres bien, les enfants en parlent a l’école, ça fait plus de sens qu’un jour férié pour eux.

      2. Ton billet est très intéressant et complet, je ne vois pas pourquoi se souvenir un jour dans l’année des gens qui sont morts pour leur pays serait militariste !

  3. Magnifique initiative qui a vraiment du sens et qui touche mille fois plus et mieux qu’un dépôt de gerbes par des officiels. (même si l’un n’empêche pas l’autre)
    Saisissant ce flot rouge sang.
    Merci pour les liens vers les reportages.

  4. Tu comprendras facilement pourquoi je trouve que tous vivent en paix parceque des soldats se sont sacrifiés de tous temps souvent pour des pays qui n’étaient pas le leur. Alors mille mercis à eux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s