Flattery, thy name is British

« Sachez, mon bon monsieur, que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute »

Que ce soit ou pas à cause de cette phrase inscrite dans notre inconscient collectif, pour nous Français, la flatterie est connotée de manière négative.

Les Anglais en revanche, ne rechignent pas à la flatterie ou disons à une avalanche de compliments. Parfois je ressors des entretiens parent-prof gonflée de fierté et puis je me souviens que c’est tout à fait normal ici de s’extasier sur les capacités incroyables et extraordinaires de l’enfant. Il m’est arrivé en discutant avec une autre maman de me rendre compte que la maîtresse nous avait dit exactement la même chose à l’une et à l’autre sur notre enfant doué de capacités « qu’elle n’avait jamais vues ! » Nous avons décidé tacitement, l’autre maman et moi, de faire comme si cette conversation n’avait jamais eu lieu afin de garder tant bien que mal nos illusions…

Rappelons au passage que le « bullshit », que l’on peut traduire poliment par « baratin » a tout de même sa propre page  wikipedia et son abréviation « B.S ». Révélateur, non ?

Tout cela, chers amis, n’est pas inné. On apprend le bullshit, ou disons pudiquement,  la flatterie pour parvenir à ses fins,  à l’école.

Pour preuve, le cahier de Fille Aînée sur la construction du texte argumentatif. (Elle est en Year 5/CM1).

Construire une lettre argumentative.

1°Introduction

2° Flatterie

3° Expliquez vos raisons

4° Raison supplémentaire

5° Emotions. Utilisez-les !

6° Exagération. Utilisez des mots forts (WOW words)

Cette leçon vaut bien un fromage sans doute ?

J’ai regardé un peu les leçons équivalentes dans le système français et chez nous, on reste très cartésien : Intro – argument – argument- … – conclusion

Je dois dire que Fille Aînée a bien retenu la leçon.

Un extrait de sa rédaction, très pragmatique et très british :

Dear Zoo Keeper,
I am sure that you love and care your animals…
However, I am not certain that you’re an expert at zookeeping, for when I came to the zoo, the animals looked bored and their environment was not well recreated.
To recreate their environment, you will need plants or ice.
At the end of the day, I am sure that you will notice more and more people will come to your zoo.
I would like to draw your attention to the fact that if people think you don’t care well for your animals, they will not come.
[…]
Yours sincerely,
H.P
Publicités

9 réflexions au sujet de « Flattery, thy name is British »

  1. Je suis tellement d’accord avec toi….et ce n’est pas de la flatterie! Ça m’énerve un peu aussi, surtout pour les prenions parents profs (quoique ça change beaucoup en secondary School), mais c’est aussi une forme de politesse, non?

  2. Ton article (la méthode de construction du texte argumentatif tout particulièrement) m’a fait sourire, c’est tellement vrai ! Les British sont si flatteurs, si polis en apparence… En comparaison, je pense paraître souvent trop directe, « too blunt ». J’appliquerai dorénavant la méthode scolaire quand je rédigerai une lettre de réclamation, ça sera sans doute plus efficace.

  3. Reblogged this on Le Béchec family and commented:
    Génial… Moi je dirais : intro en flatterie notoire, petit coup du « brit »derrière les oreilles, remontage de la pente en conclusion hyper optimiste… Ça me rappelle les anglo-saxons du boulot. Mais si ils ont appris à l’ecole tout s’explique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s