C’est reparti pour un tour !

Baker street

Et voilà, après des mois d’incertitude qui ont usé notre patience et parfois même altéré l’harmonie légendaire de notre petite famille Ricoré, nous voilà fixés, nous restons à Londres deux ans de plus.

Fille Aînée se projette déjà (je me demande de qui elle tient ça ?!) dans la classe de mer de l’an prochain sur l’ile de Wight et même (je me demande vraiment de qui elle tient ça !) jusqu’au spectacle de fin d’année de Year 6 dans deux ans.

Fille Cadette est ravie mais elle était prête à rentrer en France aussi. Comme nous ne savions pas ce qui nous attendait, elles étaient inscrites en section internationale à Mougins où nous pensions déménager et la perspective d’une école bilingue (la moitié de la semaine en anglais, l’autre moitié en français) lui plaisait beaucoup. Nous avions aussi renoué avec les amis de la région antiboise et l’idée de retrouver le soleil et la mer n’était pas désagréable.

Après tout, vous me direz qu’on a la mer aussi ici, même si elle n’est pas tout à fait à la même température.

Cornouailles

C’est un sentiment un peu étrange : je suis contente de rester, de ne pas avoir à quitter tout de suite mes copines ni ce pays auquel je suis bien attachée, mais je m’étais tellement préparée psychologiquement à rentrer en France que j’ai été un peu déboussolée pendant quelques semaines. Maintenant, ça y est, j’ai retrouvé le rythme. Il faut profiter au maximum de ce que l’Angleterre a à nous offrir. Je continue l’aviron et je commence à me débrouiller un peu mieux. Fille Cadette qui adore chanter va essayer ce soir un cours de danse/chant/théâtre dans l’esprit comédie musicale dont les Anglais sont si friands.

Quant à Antoine, à moins qu’une montagne surgisse par miracle près de chez nous, je sais qu’il lui manquera toujours quelque chose ici mais je vais essayer de le distraire à coups de pintes de Guinness et de visites du National Trust.

Et même si nous avons toujours bien rempli nos week-ends (au point de passer pour des psychopathes auprès de nos amis), nous avons encore plein de choses à découvrir ici !

St Michael's Mount

Et à la rentrée, il va falloir mettre l’accent sur le français. Les filles parlent anglais presque tout le temps. 6 semaines en France cet été leur feront le plus grand bien (grands-parents, si vous passez par là, je compte sur vous pour les faire progresser dans la langue de Molière !) Nous allons opter pour le CNED en septembre. Je n’ai pas voulu les embêter trop jusqu’ici (et je manquais un peu de courage pour m’atteler à la tâche, soyons francs) mais au bout de deux ans et demi, je ne peux plus reculer si je ne veux pas qu’elles écrivent en langage SMS et qu’elles parlent franglais en permanence.

Alors à très bientôt pour la suite de nos aventures !

Publicités

24 réflexions au sujet de « C’est reparti pour un tour ! »

  1. Ooooh la bute Saint Michel !!! Hiihihihi …
    Evidemment … c’est tout plein de souvenirs pour moi cet endroit ! Nous avions décidé d’emmener nos amis Normands en vacances dans le coin … Et quand ils ont découvert Saint Mickael’s Mount … la comparaison avec notre Mont Saint Michel national a été vite faite … celui des Anglais ne pouvait pas être un mont mais une BUTE !! hiihihih ..

    Bon … eh bien, moi, je suis ravie de pouvoir continuer à lire vos aventures Outre-Manche !! Même si je comprends que la plage et le soleil du Sud aient pu te faire rêver un moment !!! 😉

  2. Tu vas donc continuer à nous faire découvrir l’Angleterre à travers ton blog … pour notre plus grand plaisir ! je comprends que ça soit un peu perturbant lorsqu’on se prépare à deux nouvelles bien différentes … vous voilà fixés !

  3. C’est drôle, je lisais on blog déjà à ses débuts..et la tout à coup en lisant ton article je réalise comme le temps passe vite.
    Bonne et belle continuation en Angleterre.
    Un pays que nous aimons beaucoup nous aussi.

  4. Je suis heureuse pour vous mais j’en connais une ici qui va être très déçue quand elle va l’apprendre. Elle se projetait déjà avec peut-être sa meilleure amie comme voisine et dans la même école, sa meilleure amie à son anniversaire … Il va falloir encore patienter 2 ans !!! En tout cas profitez bien de votre séjour et vous avez raison visitez tant que vous pouvez et faites nous en profiter un peu … Bises à tous. Christine.

    1. Eh oui, j’ai eu un pincement au coeur en pensant aux copines des filles et à nos amis. Ma crainte c’est que d’ici deux ans, les relations se soient distendues. Mais c’est la vie ! Et vive Facebook !

  5. Ainsi le suspens se termine, et l’incertitude un peu stressante de ne pas savoir quelle sera votredestination avec du pour et du contre comme dans bien des situations… Alors je suis ravie de vous suivre encore dans vos aventures anglaises, mais je vous aurais suivi avec plaisir dans des aventures sur la riviera! L’important c’est que vous soyez tous heureux de cette décision, apparemment les filles sont contentes et se débrouiller dans la langue de Shakespeare est tout de même un plus, et vous deviendrez une championne en aviron! Et deux ans finalement cela passe vite. Alors bonne soirée Delphine a bientôt
    Catherine pour Dhelicat

  6. Je me dis que cela doit faire une drôle d’ impression parfois d’avoir des enfants qui « sonnent » parfaitement anglais. Quelle chance pour elles ! Après je comprends que cela peut avoir des inconvénients d’être entre deux langues mais je suis sûre qu’au final elles trouveront un équilibre sans souci !
    Ah Saint Michael’s Mount, je me souviens, j’ai fait l’aller en bâteau qui remuait beaucoup et le retour à pied à marée basse o)) Sympa ce coin. Continuez de bien profiter, c’est une expérience unique !

    1. Oui Stéphanie, je n’en reviens pas d’entendre mes filles parler anglais avec un accent londonien ! Je ne m’inquiète pas vraiment, sauf pour l’orthographe française, je pense qu’il faut que ça rentre dès le plus jeune âge !
      Pareil pour nous au St Michael Mount, aller en bateau et retour à pied. Superbe journée. Tiens, il faudrait que je fasse un petit billet dessus.

  7. Je vous souhaite 2 wonderful années encore ici… je ne te cache pas qu’un brin de jalousie s’empare de moi en te lisant. Mais je me réjouis déjà de venir faire mes petites balades anglaises virtuelles ici ! Mon regret est de ne pas aller habiter près d’une montagne, cela aurait fait un atout pour vous faire venir !

    1. Oh Séverine, vous allez trop nous manquer ! Tous ces départs, ce sont les inconvénients de la vie ici. Mais je suis sûre que vous reviendrez de temps en temps voir tous vos amis de Londres.

  8. Congrats Delphine !
    C’est Farida 🙂
    Si vous passez vers Bristol, ce serait sympa que tu me fasses un petit coucou pour qu’on essaie de se voir. Les filles et moi n’y serons que fin juillet mais qui sait, après quelques semaines passées à s’installer et à prendre nos repères, on devrait pouvoir accueillir des gens ou partir à leur rencontre !
    On saura peut-être avant fin juillet ce qu’il en est pour nos 3 préférences en ce qui concerne les écoles (dixit la dame du city council qui a été la plus efficace dans ses conseils). Maia sera en year 2 (elle a eu 6 ans en mai) et Lou en year 1 (5 ans en août).
    Alors, leur intégration ne me préoccupe pas pour ma part (elles parlent déjà l’anglais comme langue secondaire, leur prof d’anglais de mère ne leur parlant que cette langue depuis toujours) mais ce sont les différents scénarios catastrophes qui s’imposent à moi quand on sait qu’on pourra peut-être (faute de places) leur proposer… deux écoles différentes ou encore aucune des écoles exprimées dans nos préférences sur leurs fiches d’inscription, qui m’alarment et m’angoissent quelque peu….
    J’ai hâte de savoir pour être rassurée (je l’espère).
    Bises et à bientôt pour d’autres nouvelles.

  9. Une bonne nouvelle pour nous, (chacun voit son « avantage »), c’est la saison des retours…un jour, nous aurons aussi à organiser tout ça…Le coeur serré je pense, je ne connais personne qui repart pour la France avec enthousiasme !

  10. Show must go on !! 😉
    Et c’est une belle opportunité pour tes filles d’être ainsi bilingues.

    Rester ou partir, cela ne se fait jamais réellement à la légère, sans un peu de déchirement, surtout en cas d’expatriation…
    Bon courage Delphine !

  11. Juste un petit message pour te dire qu’on a eu un mail du City Council de Bristol hier. Finalement, on n’aura pas eu à attendre fin juillet pour être fixés sur l’école des filles ! On a obtenu de la place pour les deux (!!) dans l’école qu’on a demandée en voeu 1 !! Elle est notée « 1 » en plus (on ne s’en souvenait même plus, on a tellement lu de rapports de l’Inspection, qu’à force tout se mélangeait).
    Merci encore pour tes conseils au tout début et le temps que tu as pris pour me répondre 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s