Le ticket guy

Le ticket guy est un individu en général de sexe masculin, tout de vert vêtu, et toujours à l’affût. C’est une créature fort redoutée des agents immobiliers qui vous promènent dans leur petite voiture. En effet, pendant que ces derniers vous font admirer une amazing demeure, les verts chenapans n’hésiteront pas à vous coller une prune.

ticket

Il faut savoir qu’ à Londres certains quartiers sont entièrement réservés au stationnement résidentiel, aucun moyen de s’y stationner en journée, même pour quelques minutes, même en payant. (Ben oui, puisqu’il n’y a pas de moyen de payer. Vous me direz, je n’ai jamais essayé le billet de 5 £ coincé sous l’essuie-glace).

C’est ainsi qu’Antoine s’est fait avoir en allant chercher les filles en voiture chez des amis qui habitent à 200 m. Pourquoi, me direz-vous, s’est-il rendu en voiture à 200 m de la maison ? Bonne question. En fait nous ne possédons plus de voiture et nous en avions loué une pour le week-end, peut-être a-t-il été pris d’un accès de conduisite aiguë…

Se prendre une amende de 50 £ quand on n’utilise une voiture qu’une fois par mois et qu’on est resté stationné moins de deux minutes, franchement ça fait râler.

Mais le petit homme vert est impitoyable. Et retors. Il vous amadoue à la manière anglaise, en vous assurant que bien sûr, si vous déposez un recours au Council, votre amende sera annulée. Etait-il sincère ? Voulait-il juste se débarrasser de nous ? Le fait est que malgré nos explications, le Council a refusé de nous rembourser.

Dommage qu’avec tout cet argent, ils ne ramassent pas mieux les crottes de chiens sur le chemin de l’école. Voilà, c’était la pensée philosophique du jour.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le ticket guy »

  1. Ahh !!! Je les maudis ceux là.
    De mon côté de Londres, ils sont habillés en bleu mais sont tout aussi sagouins.

    Dernier incident en date, le mois dernier. Je préviens d’avance : je suis fautive.

    Je me gare sur un parking sur lequel a lieu un marché le vendredi matin. Je me gare littéralement à 3 emplacements de stationnement du stand du fleuriste où j’achète des tulipes. Une opération qui doit me prendre 3 minutes. Je ne mets pas de ticket de parking sur ma voiture pour une bonne raison : pas de possibilité de prendre un ticket dans un parcmètre. Mon council a eu la bonne idée l’an passé de remplacer les parcmètres à pièce non pas par des parcmètres à carte, mais par des parcmètres virtuels. Kézako? Il faut envoyer un texto à un numéro (surtaxé?) qui te renvoie un texto auquel tu réponds en envoyant ta plaque d’immatriculation. Non mais c’est quoi ce bin’s?? Et si çà t’as pas de téléphone tu fais quoi? Parce que moi j’habite dans un quartier avec pas mal de petits vieux, alors pas d’iphone pour ces gentilles gens.

    Comme il me faudrait environ 10min pour payer via ce processus, je me dis qu’en 3 minutes je ne vais pas me prendre un PV et me dirige vers le stand du fleuriste. J’achète mes fleurs. Je me retourne et un joyeux schtroumph est déjà en train de me coller une prune. Je suis verte!
    Ma voiture étant toujours immatriculée en France, je lui sors mon speech de la petite Française qui n’est là que pour le ouikend et qui s’est juste arrêtée au marché pour offrir un bouquet de flowers à sa friend qui l’a accueilli. Non non, c’est trop tard. La prune est mise. Pas moyen de l’enlever. 😦

    Et là, le gars, qui a un côté schtroumph farceur, me dit :  » Ta voiture est immatriculée en France, tu paies pas. On va pas demander à Interpol de te retrouver. »

    Ok ok. Alors pourquoi tu me l’as met la prune? Ah ben oui, parce qu’on est le 20 du mois et que tu as pas encore rempli tes quotas!

    Pfff. Bref je rentre à la maison, reçois un sermon de la part de Monsieur (« you did the crime, you do the time! ») alors je décide de payer en ligne cette amende.

    Surprise : « the penalty notice is not at a payable stage » ?!! What???? You don’t want me to pay the fine???

    J’appelle le council, et là une charmante hôtesse m’annonce une très bonne nouvelle pour un lundi matin : ‘Your ticket has been cancelled, love! » 🙂

    Ils sont terribles ces petits bonhommes!!! A croire qu’ils vivent terrés sous chaque emplacement de parking et qu’ils sortent de leur tanière dès que tu mets un pied hors de ta voiture.

  2. Nous, ici, ils sont en bleu marine et je n’ai jamais eu affaire à eux (pas de voiture !) et je ne conduit pas la Street car. Je les vois parfois avec leurs appareils photos !!! Ils sont connus pour être partout, donc j’ai l’impression que tout le monde paie.
    Sinon, rentre vite !

  3. Oh miiinnnnce, à tous les coups c’est nous les amis à 200m !! Je suis confuse…C’est d’autant plus rageant quand tu n’as pas de voiture à toi. Nous on a eu notre prune quand le lendemain de notre arrivée j’étais partie au council faire ma demande… de permit parking ! Et ils n’ont rien voulu savoir non plus avec une lettre. Enfin heureusement ton art de la narration arrive à nous faire sourire avec cette plaie londonienne !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s