Ma cantine du mois (7) : Kim-chee

Cette fois-ci, c’est un restaurant coréen du quartier de Holborn que j’ai envie de vous faire découvrir Kimchee. J’y suis allée une première fois en tant qu’invitée d’une autre blogueuse et j’ai beaucoup aimé. Avant de pouvoir vous le recommander, j’y suis retournée deux fois, par pure gourmandise conscience professionnelle. Je peux donc lui décerner le titre de cantine du mois. Les plus fidèles lecteurs auront noté que ce titre n’a guère été accordé au cours des derniers mois. C’est une récompense qui se mérite ! (Et contrairement à ce que croient certains, je ne passe pas non plus ma vie au resto)

Le cadre est très agréable, raffiné et convivial à la fois. Le service est correct, aimable. sans plus.

L’idéal pour les gourmands et les curieux est de commander plusieurs entrées et plats à partager à deux ou trois pour goûter à cette multitude de saveurs mais on peut aussi opter pour un bibimbap seul (marmite de légumes et viande ou fruits de mer).

Le plat emblématique coréen, le kimchee qui donne son nom au resto est une sorte de chou fermenté (recette sur le blog Food for Thoughts) qui ne m’a pas beaucoup plu mais j’ai adoré un tas d’autres choses sur cette carte.

Moi qui n’avais jamais mangé de tartare de boeuf, j’ai vaincu mon appréhension devant la fraîcheur de celui-ci, présenté sur un lit de poires, et je l’ai trouvé délicieux.

tartare de boeuf, Yuk Hwae
Roseu Puen Che

Les pancakes (Pa Jeon) aux fruits de mer étaient fondantes et subtiles, avec une sauce qui relevait à merveille les saveurs. En revanche les pancakes nature (Kimchee jeon) nous ont paru sans intérêt.

La sole avec son nid de pâtes grillées :

Lemon sole gui

Le bibimbap de fruits de mer, une explosion de saveurs.

Bibimbap de fruits de mer

Le poulet bulgogi, que j’ai beaucoup aimé aussi. Mariné dans une sauce au chili, ail et oignons, il se déguste enrobé dans une feuille de laitue. Le contraste entre les épices et la fraîcheur de la salade est très agréable.

poulet bulgogi

En dessert, seulement quelques glaces aux parfums très subtils : marron, thé matcha grillé (mon préféré), sésame noir et haricot rouge.

glace au thé matcha (mortelle) et chap ssal deoks

La carte propose aussi des Chap ssal deok, sortes de gâteaux de riz gluant recouvert de cacao qui ne m’ont pas plu du tout. Une amie de retour de Corée a voulu goûter par nostalgie mais elle a été déçue elle aussi. Restez sur les glaces, c’est une valeur sûre !

Un petit conseil, venez au début du service car dès 12h45, il y a beaucoup de monde et vous ferez la queue pour avoir une table.

Prix: entre 10 et 20 £ par personne selon le degré de gourmandise.

Kimchee
71 HIGH HOLBORN LONDON
020 7430 0956
hello@kimchee.uk.com
MON-SUN 12pm – 11pm (closed between 3 – 5.30pm)

10 réflexions au sujet de « Ma cantine du mois (7) : Kim-chee »

  1. Coucou Delphine,
    Je pense que tu trouverais beaucoup plus authentique, en ce qui concerne la cuisine coréenne, à Paris !! Nous avions testé plusieurs restau., proposants de vrais plats traditionnels (comme le Pulgogi, les Kimpap qui sont les « makis » coréens)… et le Kimchee peut être cuisiné de mille façons, avec nombreux légumes (radis, concombres, chou, etc), proposé plus ou moins épicé selon les goûts de chacun…😉
    Si tu savais ce qu’on avait mangé d’ « asiatique »en Irlande (voyage de noces) : des « springrolls »- à-la- sauce- locale, mais qui n’avaient hélàs rien à voir avec des rouleaux de printemps !! (rires)

    Je t’embrasse, et merci pour tes chroniques culinaires !🙂

  2. @voyageuse31 Oui tout est très bon.
    @Anne, en effet ici les springrolls sont plutôt comme des nems, c’est décevant. Et évidemment je manque un peu de références en matière de cuisine coréenne mais j’étais avec une amie qui revenait de trois semaines en Corée et qui n’a pas été trop déçue.
    Oui tu as raison et j’aurais pu le préciser, le kimchi est une manière de préparer certains légumes et il se trouve sous plein de formes. je ne connaissais pas les Kimpap mais j’ai mangé un très bon poulet bulgogi (tiens je pourrais le rajouter). Pour ce qui est de l’authenticité, en effet les restos s’adaptent au goût du pays dans lequel ils sont.

  3. Hello/ 안녕하세요 !
    « La copine qui revenait de Corée » que je suis a en effet apprécié ce lunch avec ses copines! J’ai surtout apprécié la qualité des ingrédients et de leur préparation.
    Seul bémol pour moi, l’ambiance. Un peu trop moderne.
    Il y avait bien quelques touches un peu traditionnelles à droite à gauche, mais le ressenti général manquait d’authenticité.
    Et c’est vrai que j’ai été déçue par les chap ssal deoks qui ne ressemblent en rien à ceux qu’on mange là-bas.
    Le mat kimchi (kimchi de chou) était juste correct mais le kkakduki kimchi (kimchi de radis coréen) était excellent!
    On y retourne quand vous voulez (moi aussi j’ai une « conscience professionnelle »).

    Ps : merci pour le lien vers la recette du kimchi! Plein d’autres en stock à vous faire découvrir, dont les fameux kimbaps!

  4. Aaaah… la fameuse glace aux haricots !! Quand mon homme est revenu d’un voyage en Corée il a eu son petit succès avec ça… surtout avec l’aînée grande mangeuse de haricots devant l’éternel hum hum… Bravo pour ta conscience professionnelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s