Voter à Londres

Dimanche 22 avril, comme une dernière concession au décalage horaire, nous avons voulu faire la grasse matinée avant d’aller voter.

Erreur funeste.

Si on voulait éviter de faire deux heures de queue, il fallait se lever à six heures pour être sur place dès l’ouverture des bureaux de vote à 8h.

En arrivant devant le Lycée français peu avant 14h, assez contente de mon idée de venir à une heure que je pensais « creuse » (c’est bien connu, les Français aiment prendre le temps de déjeuner, non ?) j’ai eu la mauvaise surprise d’apprendre qu’il y avait plus d’une heure et demi de queue.

Sentant mon patriotisme chanceler à cette nouvelle, (je pense qu’il est important de voter mais j’ai aussi envie de faire autre chose de mon dimanche que piétiner sur le trottoir de Queensberry Place en essayant de gérer des enfants un peu excités après une semaine de mauvais temps) j’ai essayé de convaincre mes camarades de partir. Impossible. C’est vrai que devant cette flopée de bons citoyens faisant sagement la queue comme nos amis anglais, dans la bonne humeur malgré l’averse qui menaçait (et qui finalement éclata un peu plus tard), on aurait eu un peu mauvaise conscience à se défiler.

Bravo tout de même aux Français de Londres (comme à ceux de France) pour cette participation massive, même si quelques-uns ont renoncé, découragés, ce qui est bien compréhensible. Nous nous sommes même demandé si les conditions (deux heures de queue dont une partie sous la pluie) ne constituaient pas une entrave au droit de vote (Un juriste dans la salle pour me donner son avis ?) On peut trouver ça amusant, pas bien grave, on discute, on s’arrange pour emmener les enfants au musée pendant ce temps, à tour de rôle, mais sur le fond c’est tout de même assez lamentable.

Le même chaos s’était déjà produit en 2007 et le nombre d’électeurs inscrits sur les listes n’est tout de même pas une surprise. On nous a dit que la difficulté résidait dans le fait qu’il faut au moins un fonctionnaire de catégorie A par bureau de vote. Je ne sais pas si c’est la vraie raison mais dans ce cas, Londres n’étant pas à l’autre bout du monde, n’aurait-il pas été envisageable de faire venir des fonctionnaires de Paris ?

Bref nous avons fait notre devoir, et je suis ravie d’avoir fait la connaissance à cette occasion d’une blogueuse que je suis depuis deux ans, mais je ne peux pas m’empêcher de trembler un peu pour le 6 mai  en pensant qu’il y aura encore plus de monde dans les deux malheureux centres de vote pour les 300000 Français de Londres, « sixième ville française » par sa population.

Advertisements

29 réflexions au sujet de « Voter à Londres »

  1. Hi hi hi, « la blogueuse que tu suis depuis deux ans » te dit tout pareil : oui, y aurait eu mieux comme cadre pour faire connaissance que le trottoir du Lycée francais, mais grace a toi et a nos compagnons de patience une apres-midi finalement pas si désagréable que ca !
    En tout cas, bravo pour ce billet particulierement bien écrit. Et rendez-vous au second tour 🙂

    1. Oui l’ambiance était sympa et je suis toujours contente d’avoir une occasion de papoter, mais quand je vois sur Facebook (sur la page d’Ici Londres) que plein de gens ont renoncé à se déplacer en entendant qu’il y avait 1h30 de queue, je trouve ça très regrettable…

  2. mais le lycée francais était le seul bureau de vote de tout Londres ou le consulat ou d’autres lieux étaient aussi dépéchés?
    en tout cas bravo à vous car si nous déja on a fait la queue mais qu’une demi heure, des files d’attente d’une heure 30 en auraient découragé plus d’un je pense :o)
    bonne journée à toi

  3. Il y avait deux bureaux de vote : un à Kentish Town dans le Nord de Londres et un au Lycée français de South Kensington, avec deux entrées différentes et deux queues qui s’allongeaient sur des centaines de mètres…

  4. oui, vous avez eu bien de la patience, bravo ! Je ne sais pas si j’aurais attendu aussi longtemps … dans mon village, ça a pris 5 mn, j’y suis allée un peu avant la fermeture.

  5. Ah, alors s’il fallait des fonctionnaires de catégorie A…. ! merci pour ce p’tit billet, et chapeau aux familles qui étaient là avec enfants, bébés et cie.

  6. a Christchurch, il y avait un bureau de vote pour toute l’ile du sud et 270 inscrits… Je suppose que le taux de participation a été plus élevé à Londres que chez nous 😉

    1. Tiens j’étais justement en train de lire ton billet !
      Oui c’est vrai qu’au moins, on n’avait pas à se déplacer très loin (une heure ou une heure et demi peut-être pour la moyenne des gens). Quand je vois que tu as failli aller à Wellington exprès, je dis bravo !

    1. C’était sympa de se retrouver et de discuter, mais tu vois je trouve quand même anormal que ça se soit passé de cette façon. Finalement tu es restée malgré la pluie mais d’autres sont partis (ou n’ont pas eu envie de se déplacer pour faire la queue) et c’est dommage. Quoique, quand je vois les résultats des Français de l’étranger…

  7. Mon compagnon devait voter au bureau de vote de Kentish Town. Comme toi, on y est allé a l’heure du déjeuner pensant qu’il y aurait moins de monde… Grave erreur ! 2h de queue (sachant qu’en plus nous avions du prendre le métro durant 1h15 pour nous y rendre car impossible de prendre la voiture avec le marathon…).
    J’avais organisé un vote par procuration pour moi, heureusement.
    « Perdre » 4h30 de son dimanche pour aller voter, c’est dommage. J’espere qu’ils s’arrangeront pour ouvrir d’autres points de vote a l’avenir. Mais quoiqu’il en soit, ce sera vote par procuration pour mon compagnon apres les présidentielles et il va nous falloir trouver une solution pour le deuxieme tour :-S
    Merci pour ce billet, j’esperais bien que quelq’un mentionne ce probleme !

    1. Oui en effet il y avait le marathon, ce qui ne simplifiait pas les choses. J’ai d’ailleurs rencontré un papa de l’école française qui est allé voter APRES avoir couru le marathon ! Je te rassure, ils l’ont laissé passer sans faire la queue…

  8. Delphine,

    Pour info, je suis arrivé à 8h00 et j’ai voté à 8h50 ce dimanche matin. Donc il y avait quand même presque une heure d’attente pour ceux qui arrivent tôt.

    En 2007, j avais attendu presque 2 heures en arrivant vers 10h00 pour le deuxième tour (bizarrement, il n’y avait presque aucune attente au premier tour en arrivant vers 9h30 – ça doit être l’heure creuse, juste après la passage des ‘early birds’).

    Mon plan pour le 6 mai est d’arriver bien avant 8h00… Mais j’ai la chance de venir sans enfant ni épouse (Madame n’est pas française et peut donc garder les enfants pendant que monsieur vote).

    1. Ah oui, tout de même…
      Bon, l’autre plan c’est d’y aller en fin de journée.
      D’après ce que j’ai compris auprès du personnel qui encadrait le vote, à 18h, ils « ferment » la queue mais tant que tu es arrivé avant 18h tu peux voter.
      Je viserai peut-être 17h.
      Dimanche, quand nous sommes ressortis du Natural History Museum à 17h, il n’y avait plus grand monde, mais c’était peut-être aussi l’effet « averse » !

  9. Addendum:
    En ce qui concerne les élections municipales de début juin (‘the Boris vs. Ken show’ à Londres) on nous propose le vote par correspondance (on envoie son bulletin par la poste !). C’est très très pratique. Le seul défaut : il faut poster son bulletin plusieurs jours avant la date du scrutin ; il n’y a pas ce sentiment de faire partie d’un événement…

    1. En effet mais pour pouvoir voter par correspondance, il fallait s’inscrire avant le 18 avril. Je n’y ai pas pensé. Mais j’ai un bureau de vote tout près de chez moi et on peut voter jusqu’à 10h du soir.

  10. Même expérience que toi même si je n’ai pas eu la pluie, heureusement. Cela étant, il faisait froid. J’avoue que je suis déja découragée pour dimanche prochain… mais bon, quand faut y aller…

  11. bah j’aime bien les discussions par ici, ce soir ! Je suis inscrite pour voter par correspondance pour les législatives, c’est pas mal, mais je pense qu’aller voter reste un acte bien différent. Peut-être que c’était pénible de faire la queue, mais n’est ce pas une expérience – qui rassemble – tu as rencontré des gens, échangé et même partagé ton parapluie ?!

    1. Je comprends ce que tu veux dire Claire et il ne s’agit pas de plaindre ma petite personne pour une expérience traumatisante. C’était sympa, certes, mais c’est une question de principe : il est grave que des gens a priori motivés pour voter aient pu en être dissuadés.

  12. J’ai bien pensé à vous tous dimanche . Ca va être chaud le 6 mai. Tu penses faire comment? Coucher avec ta tente la veille? J’irai dès l’ouverture pour perdre le moins de temps possible.
    On se fait une petite soirée électorale?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s