Carnets de voyage : Death Valley

Après avoir quitté San Francisco à regret, nous avons pris possession du camping-car (ou plutôt du monstre sur roues) qui va nous servir de maison les dix prochains jours.

La traversée de la Californie est très intéressante. Des villes, qui ne sont parfois que des centres commerciaux entourés de lotissements, surgissent, vertes et proprettes, du désert, environnées  de terrains vagues jonchés de sacs plastiques.

Un arrêt dans une station-service  m’offre un défilé de personnages hauts en couleurs. On aurait presque envie d’y poser une caméra pour tourner un documentaire.

La cordialité proverbiale des Américains me permet d’engager la conversation avec une enseignante d’Alaska qui m’explique qu’elle ne parle jamais à ses élèves de « mauvaise réponse » mais propose simplement « autre chose ».  Le gérant a la langue bien pendue et trente secondes me suffisent pour apprendre qu’il a 43 ans, qu’il a commencé à fumer à 16, attiré par les promesses de virilité des pubs Marlboro représentant des cowboys, mais qu’il envisage d’arrêter depuis la naissance de sa fille (5 mois) qui a changé sa vie, ajoute-t-il avec un grand sourire.

A mesure que nous descendons vers le sud, la végétation devient de plus en plus rare.

A l’arrivée dans Death Valley, une petite randonnée dans Mosaic canyon nous donne un premier apercu des paysages de l’Ouest américain.

Puis nous passons une tres agréable fin d’apres-midi dans les dunes de Mesquite.

Le lendemain, mémorable randonnée à partir de Golden Canyon pour rejoindre le sublime point de vue de Zabriskie Point. On comprend assez vite pourquoi il est déconseillé de s’aventurer ici en plein été. On pourrait facilement se perdre dans le dédale de chemins qui serpentent entre ces petites montagnes aux belles couleurs dorées.

Enfin, une dernière pause à Badwater, le point le plus bas d’Amérique du Nord, 88 mètres en-dessous du niveau de la mer, où l’évaporation de l’eau salée a laissé une croûte de sel blanche qui recouvre la terre sur des kilomètres.

10 réflexions au sujet de « Carnets de voyage : Death Valley »

  1. Vous vouliez du dépaysement? Je suppose que vous n’êtes pas déçus!
    Mes petites filles sont toujours aussi adorables j’ai l’impression! Photogéniques pour le moins .
    Bonne continuation, on vous suit avec grand plaisir.

  2. Hello !!
    J’espère que vous n’êtes pas déçus par Death Valley.
    Je te raconterai notre randonnée dans Golden Canyon avec Marion et Carol,
    où nous avions failli périr de chaleur et de soif en 2007!
    Tes photos sont très belles et vos aventures passionnantes à suivre.
    Merci de prendre le temps de nous les faire partager!
    B.

  3. Des photos magnifiques, les filles sont superbes, les paysages font rever. Ça donne envie d’y aller. Merci de nous faire partager un peu de vos vacances. Bises. Christine.

  4. Quel voyage pour nous aussi ! Je decouvre cette etendue de sel et vos photos sont superbes avec cette lumiere ! Ici a Marrakech c’est un autre style ! Vive les voyages ! Gros bisous

  5. Je suis époustouflée (et avouons-le… un brin jalouse) par les photos que je découvre sur ton blog , bravo pour ces récits passionnants !
    Une petite question intéressée (j’ai honte de te ramener ainsi à la fade réalité d’une éventuelle fin de voyage), quand rentrez-vous ? Voilà si tu peux me répondre super, mais après tu oublies et vous en profitez à fond jusqu’au bout !! Bises

  6. Quelles très belles photos ! Moi aussi j’ai cru mourir de chaud à Death Valley, notamment à Zabriskie Point… Déjà visité trois fois… Je ne sais pas si j’y retournerai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s