Internet et les « vrais amis »

Pfff, les blogs et Facebook, c’est pour les gens qui n’ont pas de vie et pas d’amis !

Qui n’a jamais entendu cette phrase ? Elle a le don de me hérisser. Que ceux qui sont allergiques à l’informatique et aux nouvelles technologies ne passent pas leur vie sur Facebook et Twitter, c’est logique, mais quand ils supposent que les gens qui se servent de ces outils n’ont « pas de vie » ou bien sont mythomanes et exhibitionnistes, c’est souvent par pure ignorance. J’utilise Facebook pour communiquer avec mes « vrais amis », excusez-moi s’ils n’habitent pas tous dans un rayon de cinq kilomètres autour de chez moi et qu’il n’est pas évident de passer prendre un café chez eux comme ça…

Quant aux blogs, car c’est l’objet de ce billet, c’est tout un monde. Et du coup (attention révélation) on y trouve de tout. Aussi bien des blogs de littérature écrits par des gens qui ne savent pas aligner deux phrases en français que d’autres passionnants qui ne cessent de faire augmenter ma « Pile à Lire », des blogs de photo extraordinaires, des blogs de déco qui me font pleurer de jalousie devant le talent de certaines personnes (oui je suis jalouse, c’est mal), des blogs de cuisine qui mettent du soleil dans mon quotidien, des blogs de voyage qui me font respirer, des blogs qui me font rire et sourire quand je n’ai pas la pêche, ou réfléchir alors que j’y venais juste pour me détendre…
Les échanges dans les commentaires peuvent se révéler instructifs, houleux, émouvants. Parce qu’un blog on y met de soi, en tout cas c’est ce que j’essaie de faire, tout en restant à la frontière de ce qui serait pour moi dévoiler trop d’intimité.

Et puis parfois les blogs donnent lieu à des rencontres formidables, de gens avec qui on sent des affinités rien qu’à les lire, et qui peuvent à la faveur des circonstances, (ou de quelques apéros, sushis et balades) devenir de vrais amis. Est-ce le fait d’être expat justement, coupés de la famille et des amis de longue date qui fait que l’amitié peut se construire plus rapidement, comme un coup de foudre ?
En tout cas, c’est ma déclaration du jour : les filles, je vous aime !

Advertisements

26 réflexions au sujet de « Internet et les « vrais amis » »

    1. Merci ! Et ce doit être d’autant plus vrai dans les endroits où il y a moins de Français ou dans le cadre d’expatriations plus lointaines. A Londres, tu as beau être expat, il ne se passe pas une journée sans que tu croises des Français, habitants ou touristes… Est-ce que tu as cette impression à Bristol ?

  1. Nous aussi on t’aime !! les blogs toussa …. c’est comme les vrais gens dans la vraie vie : ya à prendre et à laisser ! J’ai fait de belles connaissances grâce aux blogs ou aux forums, je ne regrette pas une seconde !

  2. Et n’oublions pas que les blogs offrent des idées, de la lecture, du divertissement, des informations gra-tui-te-ment; ils font aussi emerger des talents, des plumes subtiles et c’est ça qui compte. A pardon, pas que ça hein! On trinque le 18?

    1. So true ! Et on voyage d’un blog à l’autre, au gré des recommandations des uns et des autres, pour faire de belles découvertes. Ton blog par exemple m’a fait connaître plein d’autres illustrateurs/trices très chouettes…

  3. On peut dire « amies d’enfance » ?… C’est loin, je sais, mais certains souvenirs restent intacts !
    Merci de nous faire découvrir votre vie anglaise, à travers ta plume, tes yeux, ton humour et ta véracité, ma chère Delphine !! 🙂

    Plus de Facebook pour moi, je préfère définitivement « bloguer » (depuis 5 ans que ça dure…), comme après avoir fait 3 heures de ménage comme ce matin ! (rires)
    Le mien, de blog, est un exutoire, en mode « privé » pour l’intimité (je connais de visu quasiment toutes mes lectrices).
    J’ai écrit plusieurs fois des posts sur le sujet du « virtuellement correct »… (tu pourras fouiller dans mes archives à l’occasion ! ;D)

    Bises & à te lire encore,

    1. Voilà Anne, un bon exemple d’une amitié qui se renouvelle par le moyen des blogs. Car les blogs sont bien un moyen (extraordinaire) de communication et non une sorte de monde parallèle déconnecté du réel comme le croient certaines personnes…

  4. Bien dit 🙂 Et moi j’adore ton blog ! Je ne suis jamais allée en Angleterre et donc jamais à Londres (bouh la honte… comment est-ce possible pour une ex-normande avec le ferry, une actuelle « parisienne » avec le tunnel sous la manche et tout ça… bah oui c’est comme ça). Avec toi, je voyage donc un peu en Angleterre et dans la culture anglaise en tous genres, ce que j’affectionne particulièrement ! Bises.

    1. Pas forcément « has been », chacun fait comme il le sent : j’ai des bonnes copines qui ne sont pas sur Facebook (un peu frustrant pour moi parfois mais c’est leur choix) et d’autres qui ne lisent pas mon blog (certes je suis un peu vexée mais en fait pour elles c’est quelque chose qui n’est pas assez perso) et du coup on a encore plus de plaisir à se raconter notre vie au téléphone…

    1. Alors à part les blogs sur Londres, je suis « Pensées de ronde » (tu dois connaître, elle parle de tout et n’importe quoi avec humour et justesse, c’est super), « l’Ogresse » (littérature), « Her Bad Mother » (blog canadien que je suis depuis 2005, qui a commencé comme un « mummy-blog » mais qui va au-delà, avec beaucoup de réflexions passionnantes sur l’éducation, « Papilles et Pupilles » bien sûr pour la cuisine. Pénélope Bagieu en illustration, et en fait je papillonne énormément sur Hellocoton au gré des Unes du jour et des visites sur mon blog.

  5. J’ai un ami que j’ai connu par le net mais que je n’ai jamais rencontré. Pourtant on a du bien se parler des centaines d’heures sur les chats du forum sur lequel on s’est rencontrés et sur skype (écrit, oral et cam). Ce jeune homme a failli être victime du fou qui a tiré sur la foule à Liège. Ils connait d’ailleurs pas mal de victimes. J’en ai été secouée (c’est normal quand même quand un ami te dis que par un heureux hasard il ne se trouvait pas au mauvais endroit au mauvais moment). Je suis montée manger, bleime et quand on m’a posé la question du pourquoi j’ai expliqué. Tout ce que ma mère a réussi à dire c’est : « C’est un vrai ami ou qqn d’internet ? ». J’ai été vraiment choquée. Comme si c’était une personne virtuelle sans importance aucune. Si jamais il avait eu le moindre problème j’aurai sauté dans le premier train. C’est une personne à laquelle je tiens comme si elle faisait partie de ma famille. Ça fait plusieurs années qu’on se connaît et pour moi qu’on se soit « touchés » ou non n’a aucune importance.

  6. Partages, échanges, valeurs et simplicité, enrichissement tout simplement, tout le monde ne saisit pas, en effet.
    Merci à la vie de nous permettre de vivre dans un siècle où l’informatique, les blogs et réseaux sociaux nous permettent de nous ouvrir et de nous enrichir mutuellement différemment.
    Merci pour ce billet. La photo du Lotus est extraordinaire. Nattalie.

  7. Très beau billet !!!
    Effectivement, les blogs, c’est tout un monde, bien moins codé que celui de la presse féminine, dans lequel on apprend plein de choses…. On découvre des recettes, des points de vue, des pays, des livres, des petits créateurs qui ont du mérite…

    Après c’est sur qu’il ne faut pas tomber dans l’éccueuil de ne faire plus que publier et lire des articles….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s