Loin de Londres

Loin du blog et loin de Londres ces derniers temps… La semaine dernière, je n’ai pas eu envie de parler de choses futiles au moment des émeutes mais je n’étais pas sur place non plus pour témoigner.

Antoine, rentré avant moi à Ealing a vu un supermarché incendié près de chez nous et des vitrines cassées mais il n’y a pas eu trop de dégâts dans notre quartier contrairement à d’autres. Un commerçant lui a raconté qu’il s’était battu pendant plus d’une demi-heure contre des casseurs armés de battes de base-ball, pour défendre son magasin…

la supérette incendiée près de chez nous
Au soir du mardi 9 août, les magasins se préparaient à d'autres violences, qui finalement n'ont pas eu lieu

Un bel élan de solidarité a immédiatement répondu à la vague de violence, les volontaires se sont rassemblés pour nettoyer les rues, les voisins se sont cotisés pour venir en aide à ceux qui ont tout perdu dans les incendies. Les balais sont devenus un symbole de résistance aux émeutes.

Volontaires à Clapham Junction levant leurs balais en signe de solidarité. Photo @Lawcol888

Si ce déferlement de violence nous a choqués, d’autant qu’il ne s’agissait même pas de débordements en marge de manifestation mais bien de pillage en bandes, il ne nous a pas surpris outre mesure, car le climat social est extrêmement tendu depuis quelques mois en Angleterre. Dans cette société où les inégalités sont plus fortes qu’en France et la protection sociale moindre, les coupes budgétaires drastiques ont eu sur certaines personnes un effet dévastateur.

Certains politiciens (Duncan Smith) déclarent qu’ils doivent prendre leur part de responsabilité et que les récents scandales (écoutes téléphoniques, primes indécentes des traders dans une société en souffrance) ne peuvent être un bon exemple pour les citoyens.

David Cameron parle ce matin (lundi 15 août) de l’effondrement des valeurs morales dans la société britannique, ce à quoi le travailliste Ed Miliband rétorque que la culture n’est pas la seule explication à un comportement antisocial . « La culture et la pauvreté comptent à part égale. Expliquer n’est pas excuser. Mais refuser d’expliquer, c’est se condamner à ce que les événements se répèrtent. » (source, The Guardian, lundi 15 août 2011, Allegra Stratton et Andrew Sparrow)

Un éditorial intéressant de Nick Robinson ici.

Publicités