Petit coup de blues et choc climatique

Ce matin, j’ai reçu plein de mails, chouette : ah, ce sont mes copines d’Antibes qui organisent un pique-nique sur la plage. Soupir nostalgique.

Bip bip, un sms de l’école : la journée sportive de demain est annulée pour cause de terrains trop détrempés par la pluie des derniers jours…

Je regarde par la fenêtre les trombes d’eau qui inondent mon jardin et le trampoline, les fleurs défraîchies qui courbent l’échine sous le poids des gouttes, la cabane des filles devenue un îlot au milieu d’une flaque noirâtre, et le soupir nostalgique se transforme en révolte incrédule : pourquoi au juste sommes-nous venus habiter ici ? A Antibes, on était en tongs de mai à octobre, alors qu’ici, les élans d’enthousiasme estivaux sont vite douchés. Il fallait que ça arrive. Le printemps a été extraordinaire et nous en avons bien profité. Je crois que c’est surtout l’instabilité de la météo qui me trouble. Le secret est la superposition des couches, comme le notait la blogueuse Zaza dans cet excellent billet. Enfin, il n’y a pas que le soleil dans la vie me direz-vous…

Calanques de Cassis en mai 2010

Mouais…

Heureusement, à Londres, je peux me consoler avec de bons sushis et c’est ce que je vais faire de ce pas, chez Kappa en bonne compagnie.

Advertisements

15 réflexions au sujet de « Petit coup de blues et choc climatique »

  1. Ne dit on pas qu’après la pluie vient le beau temps… dès que le soleil va pointer le bout de son nez tu retrouveras ta bonne humeur, je ne laisse jamais de message mais sache que je suis une fidèle de ton blog 🙂 Continue de me faire rêver en attendant de partir à mon tour
    Bonne journée
    Sophie

  2. Merci Sophie, c’est gentil… comme le dit le titre c’est juste un petit coup de blues un jour de pluie mais nous avons bien profité du beau temps en avril et mai et nous avons même eu de très belles journées dans le Lake District, coups de soleil compris !

  3. Voilà pourquoi le soleil est réputé anti-dépressif… Mais bon, t’as les suchis pour te consoler !!!
    Je n’oublierai pas que c’est toi qui m’a fait découvrir la cuisine japonaise (le Kyotori grill, rue Mr le Prince, hein ?! lol) et depuis on est devenus accro avec mon Steph (on sait faire les makis-maison).

    Courage Delphine en cette fin d’année scolaire, et de printemps !

    1. Merci les filles de m’apporter votre soutien ! En fait aprs un petit passage du soleil, quelques sushis et surtout de bonnes copines, a va beaucoup mieux ! Anne, quel bon souvenir ! J’adorais ce resto quand j’tais la Sorbonne… Argone, merci, je vais faire un tour sur ton blog pour me trouver des recettes rconfortantes, hh… Audrey, merci, j’espre que tout se passe bien pour toi !

  4. Le mauvais temps, il faut s’y préparer! Prévois toi ta liste de choses a faire en cas de mauvais temps! Équipe-toi pour affronter les intempéries (Kway, parapluie et bottes en caoutchouc). Visite les musées, les galeries commerciales, fais-toi un chocolat chaud devant un film de filles. Et en cas de blues, faut pas hésiter a appeler!

  5. Enfin une blogueuse qui ose se plaindre du mauvais temps : j’avais l’impression d’être la seule à râler… mais c’est vrai ça, faut pas se mentir, Londres c’est peut-être djeuns, dynamique et tout et tout, mais c’est pas la Côte d’Azur !
    Je me console d’avance en pensant moi aussi aux futurs AR vers la Riviera… y a même une liaison Air France Toulon – Londres maintenant, hé hé !

  6. coucou Delphine, bonne et compagnie…. je vais bientôt grossir les rangs des expats, angoissée et exitée à la fois, le temps ne devrait pas me poser trop de problème, je suis bretonne!!!!! en espérant manger un sushi avec vous…….

  7. Faut-il détester la pluie ?
    J’aime bien les pays du sud, le ciel si longtemps bleu qu’il en devient blanc, le soleil si présent qu’il en devient brulant, et jusqu’aux déserts arides et belles dunes de sables.
    Mais seulement en passage, c’est beau, c’est bon quelque temps.
    Car j’aime aussi beaucoup les nuages, les lumières argentées, la fraicheur vivifiante, le bruit de la pluie, la végétation luxuriante et même les flaques d’eau et la boue.
    Sur Paris après 2 mois de soleil et sécheresse je me suis surprise à espérer les nuages et la pluie. Et oui le ciel bleu et sec c’est bon mais, une fois ma dose d’ensoleillement nécessaire à ma thymie atteinte, la beauté des nuages et des variations de couleurs, la colère du ciel, la pluie, l’eau (« source de vie ») me manque.
    Les pays du nord déplorent la pluie, ceux du sud l’implore.
    Ceci dit en 2011, il a beaucoup plus plu dans le sud de la France qu’a Paris (mais c’est une année exceptionnelle), heureusement la pluie est revenue cette semaine sur Paris..
    Trop de soleil dessèche la terre, jaunit l’herbe, rabougrit les arbres, nous alanguit et nous ride encore plus vite. Trop de grisaille nous déprime et nous donne un teint verdâtre.
    Alors pour nous autres européens de Londres ou Paris profitons des journées de soleil mais aussi des belles journées de pluie.
    Vive la pluie et les parapluie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s