Home sweet home

Voilà, ça y est, on y est ! Et cette fois ils ne nous ont même pas trop cassé nos affaires, hourra ! Tout s’est bien passé, nous avons déjà fait connaissance avec des voisins sympas. Certes, pour l’instant, notre appart est un atroce capharnaüm de poubelles en tout genre, cartons vides éventrés attendant leur dernier voyage vers la déchetterie, cartons pleins, presque rassurants dans leur netteté cubique qui dissimule parfois un infernal bric-à-brac, cartons à moitié vidés (les pires), bref des CARTONS PARTOUT ! Avec une pincée de désordre saupoudrée par-dessus pour faire bonne mesure :

On se fraye un chemin entre les montagnes de cartons, les déménageurs nous ont même demandé poliment si nous avions une maison plus grande en France. Euh, non, plus petite, pourquoi ? C’est peut-être parce qu’au lieu de faire le tri dans nos affaires avant le départ comme les gens bien organisés, ou les gens qui préparent leur déménagement au lieu de partir une semaine à la montagne juste avant le moment crucial, on s’occupe seulement maintenant de jeter des cartons entiers de trucs qui sont bien contents d’avoir fait le voyage. Pour la petite histoire, nous avions 200 cartons et items divers : je bats à plate couture Lili Bé et ses 130 cartons (dont je vous conseille l’excellent blog BD si vous ne le connaissez pas).

Malgré les cartons, voilà quand même une petite idée de ce que donnera le salon :

Nos plantes ont survécu, c’est le cinquième déménagement pour le ficus, garanti increvable.

Allez, à vue de nez je dirais qu’il me reste 67 cartons, il va falloir s’y remettre très sérieusement…

Advertisements

5 réflexions au sujet de « Home sweet home »

  1. je suis contente de voir que petit à petit vous vous installez gentiment dans votre nouveau home … c’est agréable d’avoir des voisins sympas !
    bon courage pour le déballage qui reste 🙂

    1. Hum, pas sûr qu’ils étaient tous remplis de choses indispensables… Et le pire c’est qu’aujourd’hui on a encore plus de choses. Mais j’ai trouvé la solution. Je ne veux plus déménager. Jamais. Je reste là malgré les fuites d’eau, les fissures dans les murs et l’isolation catastrophique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s