Toad in the hole, not for the faint-hearted

Amateurs de quinoa au tofu, passez votre chemin, le Toad in the Hole, littéralement le  crapaud dans le trou, ne risque guère de vous séduire.

Moi-même, bien que gourmande, j’ai été un peu sceptique quand des amis anglais chez qui je séjournais à Londres, m’ont proposé cette curiosité locale. Nous prenions tranquillement l’apéro et hésitions sur la suite des événements, pub, concert, quand tout à coup ils semblèrent pris d’une envie irrépressible de préparer un Toad in the Hole toutes affaires cessantes. Impressionnée par ce qui semblait à mi-chemin entre la private joke et le mythe, j’acquiesçai, prête à découvrir ce monument de la gastronomie britannique.

On ne sait pas exactement d’où vient ce nom ; Wikipedia mentionne comme possible origine la ressemblance du plat avec un crapaud qui sort la tête de son trou, même si ça n’est pas vraiment flagrant pour moi. Cela pourrait aussi venir tout simplement du nom du pub où ce plat était préparé. Si vous vous êtes baladé un minimum en Angleterre, vous savez que les noms de pub sont toujours assez farfelus et bien souvent animaliers. Petite parenthèse, si vous aimez les enseignes de pubs, faites un tour sur le blog d’Argone, j’adore sa série de « pubs du lundi ». Autre hypothèse, séduisante elle aussi quoique hasardeuse, cela pourrait venir d’un jeu de pub (bah oui, on est en Angleterre les amis !) qui remonte au 18ème siècle où l’on lançait des anneaux dans des trous d’une table.

Bref, je vous fais languir, de quoi s’agit-il exactement ? Eh bien d’une sorte de clafoutis à la saucisse ! Je sais, ça a l’air répugnant, dit comme ça, mais en fait – sous réserve d’avoir faim bien sûr – c’est bien meilleur que ce que le nom laisse présager. Il faut tout simplement faire cuire au four une (ou plusieurs) saucisse(s) recouverte(s) de « batter », cette préparation un peu liquide à mi-chemin entre pâte à crêpe et pâte à tarte.

Voici la bête :

On le sert avec des légumes verts… et du gravy bien sûr ! Un plat anglais traditionnel ne saurait se concevoir sans gravy !

La recette de Jamie Oliver

Il y a même un groupe facebook des amateurs de Toad in the hole.

Bon appétit !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Toad in the hole, not for the faint-hearted »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s